Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Memoriam d’Oriana Fallaci – Journée contre la persécution des Chrétiens à Florence

Discours de David Erzet pour l'association belge Nonali et représentant de l'ICLA en Belgique. 

Oriana Fallaci était à New-york lors des attentats islamistes contres le World Trade Center.  Ces évènements la font sortir d'un silence de dix ans. Elle publie « La Rage et l'Orgueil », en 2001, une réponse au défi de l'Islam radical. Il s'est vendu à 1 million d'exemplaires en Italie et 500.000 dans le reste de l'Europe. 

En 2004, elle écrit « La Force de la Raison », édité par Rizzoli et qui sortira ce mois-ci en anglais. Il a également été vendu à 1 million d'exemplaires en Italie. Dans le texte, elle soutient que la chute de l'Occident a commencé à cause de l'Islam radical. La démocratie de style occidental, avec sa liberté, les droits de l'homme, la liberté de pensée et de religion, ne peut coexister avec l'Islam radical. L'un d'eux doit périr. Elle parie sur la chute de l'Occident.

Jean Jaurès a dit « Le courage, c'était de chercher la vérité, et de la dire ». Ce courage, Oriana Fallaci l'a eu en dénonçant avec sa verve et sa fougue habituelles ce contre quoi chaque citoyen devrait lutter : l'islamisation et l'instauration de la charia.

 

 

 

Texte intégral du discours prononcé à Florence (Italie) par David Erzet
 à l'occasion du memorial d'Oriana Fallaci.

Mesdames Messieurs, chers amis,

C’est très difficile de parler d’une personne qu’on n’a pas connu.De quelqu’un de qui même le nom m’était inconnu jusqu’à ce jour de l’année 2002… A cette époque, je venais de commencer mon combat contre l’intégrisme musulman et contre la charia en Belgique juste après les attentats de New York.
…et ce jour de l’année 2002, j’ai eu entre les mains par hasard le livre d’Oriana Fallaci « la rage et l’orgueil »…

Vous est-il déjà arrivé de lire un texte et de vous dire :  «  Mais ces textes, ces paroles, ce sont les miens… C’est ce que je pense… » !Et vous découvrez lignes après lignes, pages après pages tout ce que vous auriez voulu écrire, ce que vous auriez voulu exprimer… Il ne vous manquait que le talent…

… et le talent d’Oriana Fallaci, vous le tenez dans vos mains, vibrant de vérité et tressaillant de douleur, ou explosant dans une brutalité qu’elle seule pouvait exprimer avec des mots aussi crus parfois mais tellement sincères. Quand elle donne des coups de pieds dans le « politiquement correct »… Quand elle fustige sans pitié ceux qu’elle appelle les « sans-couilles ».

Ce livre je l’ai relu une fois… deux fois… je ne sais plus…. Je l’ai lu encore cette semaine avant de venir ici pour y prendre une ou deux phrases que je voulais vous citer….

Dans le livre de cette femme courageuse, j’ai puisé parfois le courage qui me manquait quand, seul derrière mon écran je cherchais mon inspiration, quand je me demandais comment faire changer les choses… Car c’est bien de cela qu’il s’agit … faire changer les choses. Rétablir les vérités, la Vérité… Et surtout informer … Informer le peuple du sort que les fils d’Allah lui réservent…  Ces barbus qui voudraient nous imposer leur façon de prier, de manger, de respirer, de se laver, d’enfermer nos femmes dans des tentes de cirques et …même nous empêcher de baiser…

Mama mia ! Imaginez un peu : empêcher les Italiens de faire l’amour comme ils veulent …Mais j’ai de l’espoir… les choses sont en train de bouger… de bouger grâce à des gens courageux…

Des gens comme le Père Samuel, qui vient comme moi, de Belgique…  de qui le courage et la persévérance dans son combat contre l’intolérance islamique m’a beaucoup inspiré à mes débuts. Le Père Samuel qui continue le combat, en surmontant tous les obstacles mis sur son chemin par des politiciens attirés par les voix musulmanes et des media à leur solde ;

des gens comme Alexandre Delvalle, qui nous fait l’honneur et le plaisir d’être ici parmi nous aujourd’hui . Alexandre Delvalle qui n’hésite pas à poser sa plume d’écrivain et de journaliste pour accourir partout où sa présence peut aider à défendre ce qui lui est le plus cher : la liberté d’expression, la liberté des droits humains… C’est grâce à lui si je suis ici aujourd’hui, après qu’il m’ait fait participer à la conférence au parlement européen à Bruxelles le 9 juillet dernier. Cette conférence qui a débouché sur la Déclaration de Bruxelles sur les libertés individuelles avait été organisée par l’ I.C.L.A.
L’ I.C.L.A. signifie Association Internationale pour les Libertés Individuelles. Cette association est dirigée par des gens courageux dont plusieurs sont parmi nous aujourd’hui, x, y, z, et tous les autres, a,b,c, qui n’ont pas pu venir mais qui sont de tout cœur avec nous aujourd’hui. Grâce à ces rencontres, je ne suis plus seul derrière mon écran… nous formons une équipe.

J’ai créé officiellement  dans mon Pays , la Belgique, l’ association NONALI contre la charia il y a 2 ans mais, maintenant j’ai pu rejoindre cette vaste organisation qu’est l’ I.C.L.A.  et donner ainsi plus de portée et d’efficacité au difficile combat de la tolérance contre l’intolérance, de la Raison contre la folie, de la liberté contre l’oppression, de l’égalité contre la discrimination, le combat contre la terreur et l’imbécillité. Je suis devenu le représentant en Belgique pour l’ I.C.L.A. La Belgique est petite, mais je vous préviens, vous allez entendre parler de nous…. Car nous avons l’intention de ne laisser aucun répit aux ennemis de la liberté… Pas de compromis avec  les ennemis de la liberté… Pas de tolérance pour les intolérants…
Comme l’a dit Oriana Fallaci : il y a un temps pour parler, mais après vient le temps des actes…. Ces actes, on a commencé de les poser avec  la Déclaration de Bruxelles…

A  un problème mondial il faut une solution mondiale, les promoteurs de la charia sont dans tous nos pays, y compris ici, ils travaillent tous à un but commun, une imposition de ce qu’ils considèrent une loi divine : la charia. Mais cette imposition de la charia, même si elle est progressive, signifie la destruction de nos cultures, des droits, de l’Homme, de la Démocratie et de nos libertés fondamentales. Cela ne peut pas être permis ! L’ I.C.L.A. ne le permettra pas ! Vous ne le permettrez pas !

Pour terminer, parce qu’il y a encore beaucoup d’intervenants aujourd’hui , je vais vous citer quelques mots d’Oriana Fallaci…  Ils sont destinés spécialement à nos amis italiens… :

« Quelle est donc mon Italie ? Très simple, mon cher. Très simple. Une Italie idéale. Une Italie sérieuse, intelligente, laïque, courageuse, digne de respect. Une Italie qui défend ses valeurs sa culture, son identité nationale. Une Italie qui ne se laisse pas intimider par les fils d’Allah… Une Italie fière de soi-même… Une Italie qui met la main sur son cœur lorsqu’elle salue le drapeau pour lequel nous sommes morts. Et cette Italie qui existe même si elle est raillée, insultée, forcée de se taire.. Gare à qui me la touche… Gare à qui me l’envahit… Que ce soit d’anciens envahisseurs de l’histoire ou les turbans d’Oussama Ben Laden, pour moi c’est pareil. Quello che avevo da dire l'ho detto. La rabbia e l'orgoglio me l'hanno ordinato. La coscienza pulita e l'età me l'hanno consentito. Ma ora devo rimettermi a lavorare,non voglio essere disturbata. Punto e basta. »
« Punto e basta » dit Oriana.

J’ajouterai « punto » et on passe à la page suivante pour vous,  chers amis Italiens… parce que ce magnifique évènement si bien organisé par notre ami Armando Manochia, vous permet de défendre encore mieux votre pays en intégrant l’ I.C.L.A. dont tous les membres ici présents vous souhaitent et vous disent « Merci et Bienvenue, la Raison l’emportera… » 

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>